Une petite histoire du café

La légende dit que Khaldi; un gardien de chèvres en Abyssinie, l’actuelle Éthiopie, était intrigué de l’excitation de ses chèvres normalement si paisibles.

Il essaya de ces fruits rouges que les animaux mangeaient et se sentit lui-même euphorique. Pris d’excitation, il partagea sa découverte avec un prêtre qui lui, en homme éduqué, ne tarda pas à faire des expérimentations avec les baies rouges.

En les faisant boullir, les fruits se transformaient en boisson parfumée et délicieuse , ce fût la naissance du café.

A l’époque,cette belle histoire a souvent été raconté par des exploitants de café de Damas ou d’Istanbul afin de fasciner et de captiver l’attention de leurs auditeurs. Légende ou non, on sait aujourd’hui que le caféier a été cultivé et consommé pour la première fois en Ethiopie.

Le café noir comme la nuit, instrument des voyants, né dans un pays mystérieux, a donc fait son apparition dans l’histoire en tant que boisson couverte de secrets et sujet de beaucoup de légendes et de récits d’aventures.

C’est l’importation du café au Yémen qui marqua le début de son ascension à travers tout l’orient. La 1ère maison de café ouvrit ses portes à Constantinople en 1554 et c’est au 16 ème sciècle que la ville portuaire de Mocca devînt célèbre en Europe et donna son nom à un des meilleurs cafés du monde.

En 1609 la compagnie des Indes orientales jeta l’ancre pour la 1ère fois dans le port de Mocca. Soucieux de garder leur monopole, les souverains du Yémen essayèrent d’éviter l’export de grains (et de plantes). Ils laissèrent bouillir ou torréfier tous les grains destinés à l’exportation, les rendant ainsi infertiles.

En 1616 un commerçant de la compagnie hollandaise des Indes orientales, Pieter van de Broecke, très intéressé par le café, reçût des conditions avantageuses pour l’achat de café après avoir mis en confiance les autorités du port.

Il réussit à voler quelques caféiers qu’il emporta à Amsterdam pour les planter au jardin botanique.

Ce vol insignifiant allait être d’une grande importance dans l’histoire du café.

Le café désormais connu en Europe allait être cultivé dans les différents pays colonialisés : aux Antilles par les Français, en Indonésie par les Hollandais, en Colombie, en Amérique Centrale et aux Philippines par les Espagnols, en Jamaïque par les Anglais et en Inde et au Brésil par les Portugais. Plus tard, le Brésil allait produire 9/10 de la récolte mondiale. En Angola, les portugais ont découvert un autre caféier que l’Arabica, plus haut et résistant, connu plus tard sous le nom de Robusta.

Le café se propagea très vite en Europe.

En 1632 un immigrant turc ouvrit la 1ère maison de café anglaise à Oxford. A Venise en Italie, le café Bottega de Café ouvrit ses portes en 1683. La naissance du 1er café à Marseille en Françe date de 1659. A Brême , se fût en 1673 que le 1er café d’Allemagne vit le jour. En 1683 le 1er café d’Autriche s’installa à Vienne. L’apparition de maisons de cafés à New York, Boston et Philadephie n’allait pas tarder.

LE SAVIEZ-VOUS?

2,5 milliards de tasses de café sont bues tous les jours à travers le monde.

Chaque jour 2 personnes sur 3 consomment du café un peu partout sur la planète.

Après le pétrole, le café est la deuxième matière première échangée dans le monde.

Le Brésil est à l’origine de 97% de la production mondiale de café.

6 millions de tonnes de grains de café sont produites par an.

Un Espresso contient moins de caféine qu’une tasse de café normale.